Voici quelques conseils simples afin d'optimiser votre trésorerie, l'épargne disponible pour maximiser votre apport personnel et être en meilleure position face aux banquiers pour négocier votre emprunt immobilier.

Que faire de son épargne en 2018 ? Où placer ses liquidités de façon sécurisée et disponible immédiatement en 2018 ?

Etrangement, les Français ont tendance à ne pas optimiser l’argent dont ils disposent. Vous verrez ci-dessous les sommes placées par l’ensemble des Français à fin 2017 sur les différents supports (Comptes en banques, Livrets d’épargne, Assurance-vie, …). Si on prend les sommes déposées sur les supports qui offrent une liquidité, une disponibilité immédiate (comptes courants, les Livrets d’épargne type Livrets A, LDD, Livrets Jeunes, LEP Livret d’Epargne Populaire, CEL Compte Epargne Logement, PEL Plan Epargne Logement, …) mais qui en retour ne sont pas rémunérés (pour la plupart des comptes courants) ou faiblement (pour les Livrets d’épargne pré-cités), nous avons à fin 2017 plus de 36% des sommes présentes sur les principaux placements financiers en France !


Où les Français placent leur argent (à fin 2017) ?

Au 31 décembre 2017, nous avions en France 3 968 milliards d'Euros de trésorerie sur les différents supports de placements (voir la colonne "en-cours" du tableau ci-contre). 36% de ces presque 4 000 milliards d'Euros étaient placés sur des comptes où le capital est sécurisé mais où la rémunération se situe aux alentours de 1% brut (0.6% si nous prenons la moyenne des supports de placement grisés).


Ai-je droit pour ma Taxe Foncière à l'exonération en faveur des économies d'énergie ?

Oui mais sous certaines conditions comme toujours. Il faut que votre bien ait été achevé avant le 1er janvier 1989, que vous ayez réalisé des dépenses d’équipements d’économie d’énergie (chaudière à condensation, isolation murs et/ou toitures, etc.) pour un montant supérieur à 10 000€ TTC hors main-d’œuvre c’est –à-dire 10 000€ d’équipements et que la Collectivités Territoriales à laquelle appartient votre commune ait voté pour l’exonération partielle (50%) ou totale (100%) de la Taxe Foncière pour une durée de 5 ans. Pour en bénéficier, vous devez déposer avant le 1er janvier de la première année à compter de laquelle l’exonération est applicable, une déclaration sur papier libre comportant tous les éléments d’identification de votre bien, dont la date d’achèvement de votre logement. Cette demande doit être accompagnée des éléments justifiant de la nature et du montant des dépenses.Vous souhaitez en savoir plus ? N'hésitez pas à me contacter !


Ma Taxe Foncière est très élevée. Peut-elle être diminuée en demandant un plafonnement ?

Vous pouvez bénéficier d'un dégrèvement de votre Taxe Foncière de votre habitation principale (y compris les taxes additionnelles à la Taxe Foncière et les frais de gestion mais en revanche la taxe d’enlèvement des ordures ménagères n’est pas prise en compte). Pour cela, il faut respecter 3 conditions :

-          la propriété concernée doit constituer votre habitation principale

-          vous n'avez été pas soumis à l'ISF en N-1

-          le Revenu Fiscal de Référence de N-1 (affecté de certains correctifs) de votre foyer fiscal ne dépasse pas certains plafonds

Pour bénéficier du plafonnement, vous devez adresser une demande (formulaire 2041-DPFT-SD) à votre centre des impôts. Vous devez déposer votre demande dès réception de votre avis d’imposition de Taxe Foncière et au plus tard avant le 31 décembre de l’année suivant celle de la mise en recouvrement de cette imposition (soit par exemple au plus tard du 31/12/2019 pour la taxe foncière concernant 2018).Vous souhaitez en savoir plus ? N'hésitez pas à me contacter !

Quelle est l'incidence d'un agrandissement de mon habitation principale ou secondaire sur le montant de ma taxe foncière ?

Tous les agrandissements, qu’ils aient ou non fait l'objet d’une déclaration préalable de travaux ou d’un permis de construire, doivent faire l’objet d’une déclaration auprès de votre centre des impôts. Ceci est valable pour votre habitation principale (agrandissement pour de nouvelles chambres, un bureau, une salle de bain, une cuisine, …) que pour les annexes et dépendances (abri-bûches, bûchers, garages, véranda, carport, terrasses, serres, piscines, cabanes ou abris de jardin …).

Vous souhaitez en savoir plus ? N'hésitez pas à me contacter !